Bilan 2017 Meilleur Depart 2018

Les partenariats, moi j'arrête là !

Les partenariats, moi j'arrête là !

“Sir, Sir on en a gros !”

Voilà quelques temps maintenant que j’y pense, que j’en discute avec mon compagnon. Voilà finalement le moment de vous dire que oui, les partenariats c’en est fini pour moi ! Ce n’est pas forcément une décision évidente à prendre, bien que en soit le Monde ne va pas s’arrêter de tourner. A travers cet article je vais donc vous expliquer un peu mon parcours avec ces échanges et pourquoi j’en suis arrivée à cette décision.

Malgré tout

Je ne regrette absolument rien des choix que j’ai pu faire pour Crokmou. J’ai testé, expérimenté, je me suis gammelée, relevée, j’ai appris et j’ai aussi réussi. Je crois que j’ai eu mes premiers partenariats 1 an après la mise en place du blog. En 2011 ou 2012 quelque chose comme ça. A ce moment là, en Belgique en tout cas, les échanges avec les marques étaient encore un peu frileuses, ni l’un ni l’autre ne savait vraiment à quoi s’attendre. J’ai eu de belles surprises avec mes premières invitations, notamment Culinaria, mais aussi avec de chouettes petits paquets et le début des boxs. Grace à ce blog, j’en ai découvert des choses : des expériences, des saveurs, des chefs, des restaurants… Toutes ces opportunités m’ont permis de façonner un petit bout de ce que je suis maintenant.

Il y a encore a peine 1 ou 2 ans, on se sentait encore en tant que blogueur comme quelqu’un de respecté. Une personne pluridisciplinaire et autodidacte qui de par ses écrits permet à toute une communauté de découvrir un univers. Les invitations étaient un peu plus personnalisées, avec toujours cette sensation d’être quelqu’un d’exclusif. Cette impression que la marque a réellement regardé ton blog. Ce qui faisait de toi quelqu’un de privilégié, avec une expérience réelle à raconter.

Dorénavant

Les partenariats grandissants toujours plus (de plus gros lots, plus d’argent en jeu), les blogs se sont multipliés. Qui n’a pas de blog à l’heure actuelle ? De cuisine, de beauté, de mode, de tout, de rien… Quelle que soit la raison pour laquelle ces blogs sont en ligne aujourd’hui, le choix est vaste, peut être un peu trop. Je n’ai jamais ô grand jamais su me mettre en avant. Je ne suis pas carriériste pour un sou, la stratégie pour augmenter mon nombre d’abonnés cela ne me connait pas et mon caractère fait que je ne suis pas douée du tout pour le relationnel - qu’il soit IRL* ou non -.

Je n’ai donc pas sauté sur la vague : au plus tu as de followers au plus tu as de gros partenariats. Je continue à avoir de plus ou moins chouettes propositions : cela va du paquet de chewing-gum sur lequel il faut rédiger #unarticleetunconcoursetunrappelsurtouslesréseaux au nouveau restaurant du coin à découvrir en avant première. Des demandes que certains seront ravis de satisfaire, et certains échanges auxquels j’aurais certainement dit oui il y a encore quelques mois.

Mais en y réfléchissant, je me suis dit qu’il était temps d’arrêter tout ça. Même si mes partenaires ont toujours respecté ma liberté d’expression, même si j’ai toujours voulu être la plus objective possible dans mes propos. Finalement, lorsqu’on t’offre quelque chose ou que l’on sait que tu vas débarquer, à partir de ce moment là rien n’est objectif.

Je suis las d’être prise pour un vulgaire mouton parmi tant d’autres et d’autant plus quand j’embarque bien malgré moi mes lecteurs dans ce bordel. Les agences et les marques ont très vite compris comment manipuler ce nouveau groupe de “panneau publicitaire online”. Et même si tous ne sont pas si catégoriques, je souhaite arrêter là avant que tout cela n’aille plus loin.

Je veux être plus proche de mon lectorat, de vous. Vous proposer un contenu exclusif, que j’aurais moi même pensé et choisi. Je souhaite être plus libre encore de mes mots et de mes pensées. Oui parce que finalement, même quand le produit ou le restaurant me plaisait : en faire un article devenait une contrainte, une contrainte qu’à l’heure actuelle je n’ai plus envie de m’imposer.

“C’est dit : les produits, les livres, les restaurants, les hôtels… J’envoie tout cela balader.”

Si je vous parle de quelque chose de cet ordre à présent, ce sera quelque chose que j’aurais payé de ma poche, que j’aurais choisi. Parce qu’en fin de compte, ce sont des objets ou expériences que je peux me payer toute seule, alors pourquoi ne pas le faire et vous montrer quelque chose dont j’avais réellement envie ? C’est certain, il y aura peut être moins d’articles de ce fait - parce que je n’ai toujours pas gagné au lotto - mais au moins, ces posts seront vrais du début à la fin.

Je ne dis pas, si l’on me propose une activité unique qu’il ne me serait possible de faire qu’une fois dans ma vie, il est possible que j’accepte, en toute transparence avec vous. Il en va de même pour les activités qui ne demandent pas de publicité ou de rémunération ou d’échanges. Exemple : l’atelier Kimchi de la semaine dernière, qui ne consistait pas à vendre un produit mais bien à mettre en avant une technique. Mais tout ce qui concerne des choses réalisables par moi même, autant le faire, par moi même. Aujourd’hui il me reste encore 1 ou 2 articles partenaires a publier, puisque je m’y suis déjà engagée, notamment un livre sur les restaurants Vegan dans le Monde. Naturellement et comme à chaque article partenaire, cela sera spécifié dans le post.

Voilà, j’espère que cette mise au point vous permettra d’y voir plus clair dans le blog et dans mes intentions. Je vous dis à très bientôt pour de nouveaux articles cuisine et voyages !

*IRL : In real life

Tags :
  • Partenariat
Groupcommentsfacebookg+instagrampinteresttwitteryoutube