Le 9Hotel Sablon, piscine et sauna au coeur de Bruxelles

Je pars en Corée du Sud pour un an - PVT

Je pars en Corée du Sud pour un an - PVT

Ca fait un bail n’est-ce pas? Voilà bientôt 2 ans que je n’ai pas donné de mes nouvelles par ici, deux ans que peut être vous vous demandez si “Crokmou” reviendra un jour. Avant de vous expliquer la suite, le pourquoi et le comment, je tiens à m’excuser pour cette absence et ce retour inattendu!

J’ai de nombreuses fois voulu reprendre ce blog, parfois même créer autre chose, recommencer à zero. Et puis comme à mon habitude, à force d’avoir trop de choix, je n’ai finalement rien fait. Me voilà aujourd’hui, à nouveau présente pour vous raconter mes histoires, vous faire découvrir de nouvelles recettes et j’espère, à nouveau, passer de bons moments en votre compagnie.

Un changement radical…

Il y a deux ans, j’avais fait mention d’un ral le bol: du blog, des blogueurs, des agences… - bon c’est devenu encore plus compliqué avec cette question d’influenceurs et j’en passe - A tel point que j’avais fini par tout stopper. Le fait est, je pense, avec le recul, cet arrêt n’était pas lié qu’à ces problèmes, c’était peut être quelque chose de plus profond, lié à moi-même et ma vie tout simplement. Je ne vous devoilerai pas mon histoire personnelle, puisque dans le fond cela ne regarde que moi, mais il y a quelques mois, j’ai pris des décisions pour le moins difficiles: réfléchies et assumées, mais pas des plus évidentes à entreprendre. Le genre de choix qui laisse des marques et qui change absolument tout ce qu’on pensait savoir sur soi-même.

Suite à cela j’ai décidé de partir loin! Vous connaissez mon amour pour le Japon - et récemment la Corée du Sud -, c’est donc vers ces deux pays que s’est porté mon choix. Évidemment, vous vous en doutez, partir ce n’est pas si simple: un visa touriste? un visa travail? un visa vacances-travail?!

J’avais envie de partir un bon moment, pour me prouver à moi même que je peux réussir seule à me reconstruire, même si ma vie et mes pensées à ce moment là ressemblaient à un vaste champ de bataille.

korea-seoul-light-city-myeongdong

Mais aussi un nouveau départ: En route vers la Corée du Sud!

Le visa Vacances-Travail (ou PVT ou encore Working Holiday Visa), était tout simplement parfait pour moi. Le PVT, c’est un accord entre certains pays, afin d’accueillir des étrangers pour une plus ou moins longue periode, avec l’avantage de pouvoir travailler dans le pays en question (sous certaines conditions). Je vous expliquerai un peu plus tard en quoi il consiste et les démarches entreprises pour son obtention. J’avais donc l’occasion de partir 1 an, et après de longues réfléxions, j’ai choisi de m’envoler pour la Corée du Sud et sa capitale: Séoul.

J’avais visité la mégalopole lors d’un précédent voyage, bien qu’au premier abord les gens m’ont semblés froids, j’ai adoré l’atmosphère de cette ville aux milles facettes. La République de Corée reste très conservative, mais elle s’ouvre malgré tout petit à petit au monde, sur certains points l’acclimatation est donc plus facile.

Une autre culture, des rencontres, une nouvelle vie

Bien que ma culture sur le pays ne soit pas nulle, depuis 4 mois que je suis ici, j’ai appris des tas de nouvelles choses, notamment grâce aux rencontres que j’ai faites. J’ai visité de très beaux endroits: des temples - j’adoooore les temples-, des restaurants, des coins sympa pour se balader… J’ai aussi fait la connaissance de quelques personnes également, dont une en particulier dont vous entendrez certainement parler à un moment.

Pour vous raconter de manière brèves mes premiers mois ici, j’ai d’abord donné la priorité à l’apprentissage du Coréen. Parce qu’il n’est déjà pas évident de trouver un travail lorsque tu parles courrament, alors j’ai décidé de mettre toutes les chances de mon côté. Après 3 mois, (pas vraiment intensifs, j’avoue que je pouvais faire mieux) j’ai actuellement le niveau 1, et j’espère pouvoir passer niveau 2 d’ici la fin du mois de Mars. Je sais lire, écrire, je connais quelques bases de grammaire, mais j’ai un mal fou à retenir le vocabulaire et à comprendre lorsqu’on me parle.

Je suis sur le point de trouver un travail, cela va se confirmer dans quelques jours! Je vous raconterai bien entendu la suite de l’histoire dans de prochains épisodes…

Un peu d’Histoire mais pas trop

J’avais tout un tas d’aprioris sur la façon de se comporter des Coréens, leur manière de voir les choses dans le domaine du travail, leur vie en général. Puis lorsque tu te penches un peu plus leur histoire, leur passé, finalement tu comprends bien des choses.

Il faut savoir que la Corée du Sud est passée après les années 60 - après la guerre- d’un pays sous-développé à un pays à la puissance économique grandissante. L’industrialisation et la croissance technologique du pays est impréssionante, il y ‘a des tas de choses ici qui me laissent souvent sans voix. Malgré tout, concernant les mentalités dans certains domaines comme: les maladies, l’égalité des sexes, l’importance du statut social ou encore l’orientation sexuelle, le Pays reste encore très conservateur et parfois “à la traine”. Je ne vais pas vous faire un cours d’Histoire de suite, car je pense que vous en apprendrez plus au fil de mes articles.

Choses à savoir tout de même:

  • Séoul, là où je vis, est la capitale du Pays. Elle compte presque plus de la moitié de la population Coréene et se trouve être la troisième mégalopole la plus peuplée au Monde. Je vous rassure, même quand je me balade en ville, jamais je ne me suis sentie étouffée par la foule.
  • La monnaie locale est le Won, et ici on utilise bien pllus souvent du liquide qu’une carte bancaire.
  • La langue parlée ici est le Coréen, avec pour alphabet: le Hangeul (한글).
korea-visit-seoul-bridge-street-photography

Le mot de la fin, pour aujourd’hui!

Voilà donc un bref résumé de mes péripéties au cours des derniers mois. Mon aventure ne faisant que commencer, je vais en partager un maximum avec vous dans les prochaines semaines. J’ai déjà quelques idées d’articles: des recettes végétariennes et vegan typiquement Coréenes (non, je ne parlerai pas de bibimbap ni de kimchi), mais aussi de restaurants, de balades ou encore de temples et de culture générale.

J’espère que ce nouveau contenu vous plaira et vous donnera peut être l’envie de venir faire un petit tour par ici, quand Mr.Corona aura céssé son ascension!

En attendant je vous souhaite une très bonne semaine, même si pour la plupart d’entre vous, celle-ci se passera à la maison, n’hésitez pas à cuisiner, vous détendre, et penser à vous!

À bientôt *

Tags :
  • Corée du Sud
  • Séoul
  • PVT
  • Working holiday visa
  • Coréen
Groupcommentsfacebookg+instagrampinteresttwitteryoutube