Ma nouvelle vie en pâtisserie

Une vie simple

Moo, cartes de visite et autres créations (Concours)
Une vie simple

©Sarah Blieux - Ateliers Maison Dandoy

Je ne suis pas carriériste. Voilà vous savez tout, c’est dit et cela ne changera pas. Pourquoi la société a t-elle ce besoin absolu de faire de vous “Quelqu’un” ? Que ce soit en photographie ou actuellement en boulangerie/pâtisserie, si vous ne visez pas le top, on vous case dans la catégorie : n’est personne. Et bien oui, j’aime la pâtisserie, j’aime ce que je fais mais je ne cherche pas à rentrer dans les grandes maisons, les grands noms, non pas que je n’aime pas ce qu’ils font, c’est simplement que j’aime ce qui est simple. Apprendre les grandes techniques, oui, cela doit être chouette et à faire certainement, mais mon “but” dans MA vie n’est pas d’ouvrir un établissement hype, avec des clients friqués et des ingrédients de ministre. Ce que je souhaite moi, c’est ma petite boutique avec des produits simples : tartes, brioches, cakes, biscuits et autres gourmandises. Mais simple ne veut pas dire sans ambitions, beh non, parce que au delà de la simplicité on peut aussi faire le choix de travailler avec de bons produits, d’être connu dans sa petite ville pour la qualité de la prestation, la saveur des mets… Parce que se démarquer ne rime pas nécessairement avec le luxe et le surfait, non.

On me ri souvent au nez quand je dis que je veux faire des cookies et des tartes : “C’est ridicule, c’est pas de la pâtisserie !” “Pourquoi t’entame des études juste pour faire des cookies ?” J’aurais presque envie de vous répondre à ce moment là : “Je t’emmerde, laisse moi vivre MA VIE”

Pourquoi un cookie ou une simple brioche serait-elle moins bien qu’un entremet multicouches ? Parce que tu sais du croquant, du moelleux et des saveurs beh t’en retrouves aussi dans des choses simples. Il suffit simplement de plancher sur tes recettes et de t’assurer que ce que tu fais c’est une tuerie ! En quoi faire des tartes de grand-mère dans ton quartier ne fais pas de toi une pâtissière ? Aaaah parce que tu ne fais la une des magazines “food” du moment ?! Ou peut être parce que tu n’as pas passé ton diplôme chez Ferrandi ?! J’essaye de trouver la réponse à ma question mais je ne vois pas, tu fais souvent face au jugement pour rien (ou par jalousie ?)

Vouloir vivre simplement sans être connue, reconnue, vue et revue est-ce mauvais ? Si je n’ai pas de regrets, où est le problème ? Votre reconnaissance je m’en contrefous ! C’est pareil pour ce blog, avoir 100 000 visites par mois n’est pas mon but, je publie lorsque je le souhaite et je ne cours par après les programmes TV ou les partenaires à succès. Parce que la seule chose que je souhaite c’est être heureuse avec moi même, faire ce dont j’ai envie et faire plaisir à mes lecteurs en leur faisant découvrir des recettes savoureuses.

Tags :
    Groupcommentsfacebookg+instagrampinteresttwitteryoutube