La Mandorle, laits végétaux {Partenariat}

Choisir son reflex {Photographie}

Keimling spécialiste du raw food {Concours}
Choisir son reflex {Photographie}

Choisir son reflex est un grand cap, à nous la photographie manuelle et ses réglages, les instants de prise de tête, les moments de bonheur une fois le résultat dévoilé, c’est tout un art et c’est pour ça qu’on l’aime ! Seulement voilà, on ne choisit pas un reflex au hasard, il y a énooooormément de choix et dans tout ça il est important de savoir quel reflex, pour qui et pour quoi. Comme vous le savez peut être, un appareil photo reflex est composé de deux parties : le boitier et l’objectif. Je vais donc parler un peu de tout ce matériel à travers différents chapitres ! Si vous souhaitez directement vous rendre à la partie concernant :

Le boitier reflex

choisir son reflex
©Les10meilleurs.fr

C’est dans cette partie de l’appareil qu’on insert la carte mémoire mais aussi la batterie. On y retrouve selon les modèles différents menus, une flopée de boutons mais aussi le système de visée indépendant dont je vous parlais dans le chapitre : Les appareils photos numériques. Ce système vous permet donc, grace à tout un système de miroirs, d’éviter les erreurs de parallaxe : ce que vous voyez dans votre viseur sera ce que vous verrez sur votre photographie. C’est sur ce boitier que vous allez intégrer un objectif mais je vous parlerai de ces petites bêtes par après mais sachez avant tout qu’il vaut mieux un bon objectif qu’un mega boitier ;) Pour faire simple il existe 3 grandes familles de reflex (avec encore d’autres familles entre deux) : les entrées de gamme, les semi-professionnels et les professionnels. Concernant la marque choisie, là c’est vraiment comme chacun le sens, c’est comme la lutte planétaire entre Apple et PC ou encore chat ou chien… Là c’est tout pareil, tu choisis l’appareil avec lequel tu te sens le mieux.

Les entrées de gamme :

Pour débuter dans le monde du reflex c’est l’idéal, d’autant plus que ces boitiers là sont bien moins encombrants et moins lourds que ses grands frères. Le capteur est quant à lui aussi plus petit et moins performant qu’un appareil professionnel mais cela convient parfaitement bien à toute personne n’ayant pas pour but de percer en photographie. D’un point de vue boutons et autres réglages il y a le minimum pour s’initier au mode manuel tout ayant aussi le choix de rester en mode automatique ou semi-automatique via les réglages pré-enregistrés (mode portrait, nuit, soleil etc etc). Un flash est généralement intégré dans ce type d’appareil mais si l’envie vous dit il vous est tout à fait possible d’en ajouter un via la griffe prévue à cet effet. D’après ce qu’on dit (et ce que mon hom, qui a travaillé dans une boutique de photo, dit) les entrées de gamme Nikon (D3200, D5100…) sont meilleures que les Canon (1100D, 1200D …).

Les semi-professionnels :

Il y a une sous catégorie qui se situe entre l’entrée de gamme et la semi-professionelle, généralement le boitier sera un peu plus performant, plus robuste avec notamment une sensibilité des ISO plus élevée, l’apparition de la vidéo et/ou d’autres système notamment le wifi/gps … Pour Nikon voir dans la gamme D5200, D5300 … et Canon 600D, 700D … Passons maintenant aux reflex semi-professionels, là encore ce qui change le plus c’est la taille du capteur et sa sensibilité ISO, ce qui vous permet de monter plus facilement dans les ISO sans avoir un bruit affreux sur vos photos. L’apparition également d’un deuxième petit écran LCD, qui se situe près du bouton de déclenchement et qui vous permettra d’accéder et de changer vos réglages (balance des blancs, ISO, vitesse d’obturation, diaphragme …) plus facilement. C’est idéal pour quelqu’un ayant déjà bien accroché avec un appareil d’entrée de gamme et souhaitant consacrer un peu plus de temps à la photographie. L’appareil est de meilleure qualité mais plus lourd également, néanmoins le rendu est là. Le prix est bien évidement plus élevé qu’un entrée de gamme. Dirigez vous vers le 60D, 70D chez Canon ou bien le D7000, D7100 chez Nikon ou encore le Pentax K-5

Les professionnels :

Là encore il y a une sous catégorie qui se situe entre les boitiers semi-pro et les pro soit une entrée de gamme de pro (Canon 6D ou Nikon D600) disposant d’un capteur plein format (full frame) permettant ainsi un rendu d’un autre niveau. La catégorie des reflex pro est généralement idéale pour quelqu’un faisant de la photographie son métier (et encore généralement en studio on utilise un moyen format biiiiiien plus cher qu’un reflex bref, ceci est une autre histoire). Le capteur étant full-frame cela permet d’avoir un rendu plus qualitatif et une sensibilité ISO plus élevée (l’avantage aussi étant que les impressions sur papier peuvent être plus grandes toout en garndant une bonne qualité). Selon le “degré” de professionnalisme du boitier, parce que là encore il y beaucoup de catégories de pro, l’ergonomie, les matériaux utilisés (certains reflex notamment le 5D Mark III bénéficient de la dernière technologie en matière de capteur) feront toute la différence sur le prix et le résultat de vos photographies. Vous retrouverez donc en Canon : 5D Mark II, 5D Mark III, 1D et en Nikon : D800, D4 mais attention chaque reflex pro à une particularité différente, certains sont plus sollicités pour la vidéo, d’autres pour la photographie de sport, tout dépend de la technologie intégrée.

L’objectif
choisir son reflex

Comme je vous le disais en début d’article, il vaut mieux un bon objectif et un moins bon boitier que l’inverse. L’objectif se choisit selon vos attentes et vos envies, en effet quelqu’un souhaitant prendre en photo les insectes n’aura pas besoin du même objectif que la personne photographiant des paysages ! Il y a deux catégories d’objectifs : les objectifs à focales fixes et les zooms

  • Les zooms, tout le monde connait, vous avez la même chose sur un compact si ce n’est que la il faut tourner une bague se situant sur le corps de l’objectif pour zoomer/dezoomer sans bouger d’un poil.
  • Les focales fixes, elles, sont fixes comme leur nom l’indique. Là il ne sera plus question de rester sur place si vous souhaitez prendre le panneau à l’autre bout de la rue ou la petite fleur se trouvant devant vous, selon l’objectif choisi, il vous faudra bouger !

Dans tout ça il y a beaucoup de familles d’objectifs mais deux se distinguent d’avantages : les courtes focales et les longues focales. Voyons un peu à quoi nous avons à faire avec un petit schéma, mais sachez tout d’abord que celui-ci a été dessiné pour un capteur full-frame (24x36) et que par conséquent avec un plus petit capteur il vous faudra diviser par le coefficient 1,5 environ afin de trouver la focale qu’il vous faut. Par exemple un 100mm pour un capteur full-frame équivaut à un objectif 70mm environ pour un petit capteur. Retenez aussi que les boitiers full-frame ne supportent que des objectifs full-frame soit des objectifs EF (Canon) ou FX (Nikon) contrairement au petits formats qui eux supportent les deux types d’objectifs EF et EF-S (DX chez Nikon). Avec ça, passons à mon fameux schéma :

choisir son reflex
© Mon syllabus de cours

Vous voyez donc que les courtes focales ou grands angles (et les très courtes notamment le fish-eye) sont particulièrement utiles pour le reportage ou lorsque vous ne disposez que de très peu d’espace pour vos photos malheureusement ce type d’objectif comporte aussi des défauts notamment l’effet de distortion (partie centrale de l’image moins rapetissée que les parties périphériques).

Les longues focales ou téléobjectifs, eux sont souvent utilisées pour les portraits, le sport et les sujets plus éloignés. Ces objectifs disposent eux aussi de défauts, notamment l’aplanissement de perspectives mais aussi une faible profondeur de champ (plus de flou). Voyez plutôt :

choisir son reflex
© Eschon.com

Il existe aussi d’autres objectifs spécialisés, aussi bien en courte qu’en longue focale :

  • Les objectifs macro : spécialisés pour la prise de vue rapprochée. En effet avec ce tye d’objectif (parfait pour le culinaire d’ailleurs) il est possible de prendre à une faible distance de très petites choses en photos. Ces objectifs sont en général plus chers que les autres en vue de leur spécificité mais si vous ne souhaitez pas dépenser dans ce type de focale tout de suite, vous avez la solution d’utiliser une bague macro. L’effet n’est pas tout à fait le même et la mise au point se fera manuellement, néanmoins c’est un petit outil sympa et pas très cher (dans les 10€).
  • Les objectifs à décentrement et bascule : utilisés principalement en photographie d’architecture, ces objectifs permettent de redresser les perspectives et de garder le contrôle sur la mise au point.
Et dans tout ça, que choisir ?

Là encore je vous répondrais, tout dépend de l’utilisation que vous comptez avoir avec votre appareil photo et le prix que vous souhaitez mettre. Réfléchissez à ce que vous prenez généralement en photo et donc quel objectif il vaut mieux acheter. Si vous faites des choses assez variées je vous conseille un zoom, mais ne cherchez pas à prendre une plage de focales trop étendue (genre 55-200mm) car en générale la qualité est moins présente. Je dirais que le mieux lorsque vous achetez un objectif, c’est d’avoir la plus petite valeur de diaphragme possible (voir le chapitre sur le mode manuel). En effet si vous devez choisir par exemple entre un 15-85mm à f/3,5-5,6 (entendez par là qu’à 15mm vous pourrez ouvrir le diaphragme jusqu’à f/3,5 max et qu’à 86mm jusqu’à f/5,6 max) et un autre objectif 17-85mm à f/4-5,6, même si la différence n’est que peu flagrante, pouvoir ouvrir le diaph à 3,5 au lieu de 4 reste quand même intéressant d’un point de vue gain de luminosité. Et c’est d’ailleurs cette valeur de diaphragme qui fera toute la différence dans le prix des objectifs (notamment la différence entre les objectifs professionnels à bague comme on les appelle et les objectifs basiques)! Au plus vous pourrez ouvrir votre diaph, au plus l’objectif sera cher, mais au plus vous aurez de facilité à prendre vos photographies dans des endroits peu éclairés sans avoir à pousser sur les ISO. Vous me suivez ? Auquel cas je vous invite à relire mon petit pâté sur le mode manuel. Vous trouverez aussi des objectifs de marques autres que ceux de vos appareils tels que Tamron, Sigma… Ces objectifs ne sont en aucun cas moins intéressants que les autres, de mon côté je dispose d’un objectif macro 50mm de chez Sigma et il fonctionne parfaitement bien !A vous donc de vous renseigner et de peser le pour et le contre ! J’espère en tout cas que ce topo vous aura été utile, n’hésitez pas si vous avez des questions d’ordre globale. Des poutoux mes loutres !

FacebookTwitter

Tags :
  • Aide au blogging
Groupcommentsfacebookg+instagrampinteresttwitteryoutube